Vivre en camping car pour ne pas payer de loyer

Me, my wife and our camping car

Face au prix des loyers en augmentation constante, les foyers les plus pauvres y consacrent plus d’un tiers de leur budget total. Imaginez tout ce que vous pourriez faire si vous de deviez pas payer autant tous les mois simplement pour avoir un toit.

C’est exactement ce que je me dit depuis un an. J’ai décidé de tenter l’aventure et de déménager de façon permanente dans un camping car.

Combien ça coûte de quitter son appartement pour vivre en camping car ?

Combien coûte un camping car

Un camping car neuf assez grand pour nous aurait coûte plus de 50 000 €. Nous nous sommes donc tournés vers le marché de l’occasion. On peut y trouver des camions de plus de trente ans à moins de 5 000 €. Nous avons fait notre choix un peu au milieu. Ci-dessus, Knut, 25 ans, notre nouveau domicile.

Il nous a coûté quasiment 10 000 €.

À cela, il faut ajouter de nombreux coût associés.

Nous n’avons pas trouvé notre camping car tout de suite. C’est une semaine entière passée à éplucher les petites annonces, contacter les vendeurs et organiser des visites. N’ayant pas de véhicule personel, notre premier frais a été la location d’une voiture à un particulier grâce au service Drivy.

200 € total.

Ça nous a pris 10 jours entre le moment où on a commencé à écrire aux particuliers et le moment où on a trouvé notre bonheur.

On croirait que le plus dur est passé, mais c’est là que notre calvaire a vraiment commencé: la danse des papiers.

Quels sont les formalités pour vivre dans un camping car

Tout d’abord, il faut satisfaire les même exigences paperassières que pour n’importe quelle voiture : contrat de vente, assurance, immatriculation.

Pour accomplir ces formalités, il est nécessaire de disposer d'une adresse. Tout à fait logique, non ? Si vous voulez quitter votre appartement pour habiter dans un camping car, il vous faut une adresse fixe. La solution la plus simple est de se faire domicilier chez un ami ou un membre de la famille. C'est ce que nous avons fait.

Selon les pays, il existe parfois la possibilité de se faire domicilier « en déplacement ». En France par exemple, il existait jusqu’en 2015 un « livret de circulation » difficile à obtenir et chargé de contraintes. Je conseille fortement de se simplifier la vie en se faisant « domicilier » chez une connaissance.

Niveau assurance, nous avons opté pour l’option la moins chère, à 400 € par an. C'est un risque, car cette assurance ne couvre que les dégâts tiers.

L’immatriculation elle même nous a coûté 100 €.

Toutes ces aventures administratives nous ont pris une semaine, pendant laquelle le camping car était garé dans la rue, sans plaques d’immatriculation, l’air de rien. C’est probablement illégal, mais je n’ai pas trouvé d’autre solution.

camping-car dans la cour d'un chateau

Que dis-je, dans la rue. Dans la cour d'un chateau !

Coût initial total

On en a donc presque terminé avec les dépenses initiales. Il nous manque juste un dernier élément : le camping car nous a été livré sans assiettes, verres, couvertures et autres équipements de « maison ». Si vous déménagez d’un appartement, vous possédez probablement déjà ces articles. Mais il y aura probablement quelques courses à faire. Je conseille aussi de vous équiper d’un kit d’outils voiture pour pouvoir arranger vous-même les petits pépins (ça coûte moins cher au long terme). Prévoyez 100 € minimum d’équipements.

On arrive, pour nous, à un total de 10 800 €.

Dépense réelles et investissement

Notez au passage que tout cet argent n'est pas perdu, comme lors du paiement d'un loyer. La plupart des dépenses associées ne sont pas récupérables, mais on peut toujours revendre le camion. D'après Cet article, la décote d'un vieux camping car est de 7% par an. On peut donc imaginer qu'on paye un « loyer » annuel de la valeur de l'assurance et de la décote.

Vivre dans un camping car à l'année coûte donc un minimum de 1 100 € par an. Soit à peu près 90 € par mois.

Bonne chance pour trouver un appart moins cher que ça pour un couple avec enfant.

Enfant dans un camping-car

Il adore le camion-maison !

Combien ça coûte dans les campings

Nous n'avons que peu d'expérience des campings. Ils sont souvent beaucoup trop chers pour nous. Si vous déménagez dans un camping car pour économiser de l'argent, s'installer dans un camping où tout est payant n'a pas de sens. Il existe des emplacements gratuits réservés aux camping cars dans certaines villes. C'est assez commun en France par exemple, et beaucoup plus rare en Allemagne. Il existe de nombreux sites internet, forums et applications contenant ces informations. Je trouve l'appli « Park4nite » assez complète par exemple.

La plupart du temps on est garés dans un coin tranquille et gratuit où personne ne nous dérange, et on ne dérange personne. Parfois, on est moins chanceux et on se retrouve en pleine rue où c'est parfois assez bruyant.

camping-car sur un parking
camping-car dans une rue tranquille

Ces deux spots étaient en fait très tranquilles.

Dans les campings, on paye souvent à chaque utilisation de chaque service. Un euro pour la douche, 50c pour les toilettes. C'est assez sympa pour nous car ça nous permet d'y passer uniquement pour le ravitaillement du camion et de repartir dans l'heure, sans devoir payer pour y passer la nuit. On s'installe parfois gratuitement sur un parking à quelques centaines de mètres d'un camping. C'est souvent beaucoup plus sympa.

camping-car au bord d'un lac

Il y a un camping payant à 400 mètres de ce spot !

Coûts de gestion des eaux

La vie en camping car contient une complication dont les habitants de maisons et d'appartement n'ont pas à se soucier: la gestion des eaux. Notamment: l'eau claire, l'eau grise et l'eau noire.

La plupart des camping cars sont équipés d'un réservoir d'eau claire qui alimente, à l'aide d'une pompe électrique, le robinet du coin cuisine et celui de la salle de bain. Les eaux usées vont alimenter un réservoir séparé (eaux grises). Ces deux réservoirs ont une capacité de cent litres dans notre cas. Avec un peu de discipline, on tient cinq jours avec ça. Je peux probablement prendre une douche de cinq litre seulement.

Enfin, les toilettes du camion donnent sur un réservoir de trente litres seulement, car il est amovible est doit pouvoir être transporté manuellement : Les eaux noires, qui sont en fait plutôt marron.

La plupart des caravanistes que nous avons rencontré nous ont assurés qu'ils n'utilisent jamais leurs toilettes embarquées, et s'arrêtent à la place sur les aires d'autoroute ou utilisent celles des campings. Mais quand on vit à long terme dans un camping car, on n'est pas tout le temps sur autoroute et, pour ceux qui veulent économiser, quasiment jamais dans un camping.

C'est ce réservoir qui nous limite le plus. Il faut généralement le vider au bout de trois ou quatre jours.

On fait ça, le plus souvent dans un camping. En général, chaque service coûte un euro. Ça nous reviens donc à peu près à 5€ par semaine, ou 20 € par mois maximum.

Si les détails peu ragoutants de la vidage des eaux grises et noires vous intéresse, j'en parle sur mon blog.

Coûts de gestion de l'électricité

La plupart des camping cars sont équipé d'une seconde batterie, distincte de la batterie du moteur. Cette batterie alimente non seulement la pompe de distribution de l'eau claire, mais les lumières, le chargeur de mon téléphone et si besoin, un onduleur pour utiliser des appareil électriques 220V (attention, ça consomme beaucoup de batterie !).

Cette batterie peut être rechargée de trois manières: par l'alternateur du moteur quand vous roulez (comme la batterie du moteur), en branchant le camping car à une prise électrique (chez quelqu'un ou au camping), ou par des panneaux solaires, si votre camion en dispose.

Pour les camions sans panneau solaire, l'alternative est donc de rouler souvent (ce qui coûte de l'argent) ou d'aller au camping (pareil).

Le problème ne se présente pas pour ceux qui utilisent peu d'électricité. Comme il faut rouler de toute façon tous les quelques jours pour les corvées d'eau, ça recharge en même temps.

Étant un gros consommateur d'électricité, je suis très satisfait du fait que notre camping car est équipé d'un panneau solaire. C'est même pour ça qu'on l'a choisi.

camping-car vu d'en haut.

Remarquez le panneau solaire

Coûts de gestion du gaz

Enfin, le chauffage, l'eau chaude, la cuisine et même le frigo fonctionnent au gaz. En été, c'est une dépense assez négligeable. Nous utilisons la même bouteille de gaz depuis l'achat du camion (deux mois), héritée du propriétaire précédent qui nous a dit qu'il l'avait déjà utilisée plusieurs voyages. Et on fait la cuisine tous les jours. En hiver, c'est probablement différent. Je mettrais l'article à jour quand on en saura plus.

Coût de carburant

Bien entendu le budget diesel dépend de vos déplacements. Si vous vous contentez de vous rendre au camping pour la corvée des eaux chaque Mardi, vous ferez le plein une fois par an. Mais c'est assez difficile de résister à l'appel de la route quand on vit dans une maison mobile. Depuis que nous habitons dans le camping car, tous les prétextes sont bon pour aller jeter l'ancre à un endroit différent. On va rendre visite à nos amis qui habitent si loin. Chaque week-end est l'occasion d'un petit déplacement. Nous avons roulé plusieurs milliers de kilomètres ces deux mois, et nos dépense en diesel s'élèvent à plus de 200 € par mois.

Je ne peux m’empêcher de noter au passage que si nous avions opté pour une appartement fixe, comme tout le monde, nous aurions beaucoup moins voyagé, mais nous aurions tout de même payé plus cher.

Conclusion

Quand on paye un loyer normal, il faut souvent y ajouter une myriade de dépenses connectées. L'eau, l’électricité, internet... C'est pareil pour nous. Mais au bout du compte, on économise quand même beaucoup comparé au logement traditionnel. C'est beaucoup plus petit, c'est un peu étrange au départ de "dormir dans la rue" où tout le monde peut nous voir (j'en parle plus en détail dans mon article), mais d'un autre côté, la mobilité nous permet de se promener le week-end et les vacances, mais aussi de changer de quartier au gré de nos envies dans la semaine. Tout ça pour un coût de base de 110 € par mois pour moi, ma femme et mon fils.

C'est vrai, certains mois, c'est plus de l'ordre de 400 € pour cause de voyage ou pépin quelconque. Mais, pour nous, c'est le bon choix. Peut-être pour vous aussi.